Chers amis,

 Je vous présente, ainsi qu’à vos proches, mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année et surtout que la santé vous accompagne.

Cette nouvelle année qui se présente à nous aux contours flous pour notre quotidien, nos activités, nos conditions sanitaires.

Nous avons passé une année 2020 inédite à l’aune de notre histoire récente et induisant des changements de paradigmes majeurs, affectant l’ensemble des pans de nos certitudes.

L’année écoulée a été pour notre profession l’occasion de démontrer sa résilience face à cette crise sanitaire, de faire valoir de fait son utilité, sa permanence et sa couverture territoriale au profit de nos concitoyens, de rappeler aux pouvoirs publics que l’on ne saura s’exonérer de celle-ci dans le cadre du transport de personnes.

Mais vous l’aurez constaté, c’est aussi l’année ou nous avons dû faire face à une volonté politique réaffirmée d’introduire des acteurs sur nos champs d’activité. À cette occasion les organisations professionnelles représentatives, ont su faire l’unité et front pour contrecarrer les velléités de mise à bas de notre profession, tant pour rejeter l’inclusion des VTC sur le transport du personnel soignant et à terme sur le transport de malades assis, but sous-entendu, que pour les projets de décret impactant nos activités déclinant la loi LOM.

L’année 2021 sera à tous égards cruciale en ce domaine. Tout comme elle le sera sur les enjeux du transport de malades assis.

Elle sera également l’année de la consolidation de notre champ professionnel au vu de la représentativité et de sa convention collective et par effet corollaire de la formation professionnelle.

Mais au-delà de ces sujets, nous allons avoir à faire face à un monde dont le substrat sera durablement impacté par la crise sanitaire, tant socialement, qu’économiquement. Il va sans dire que l’on ne mesure pas encore pleinement ses impacts. Mais l’on sait que des parties majeures de notre activité vont subir l’effet des mutations liées au tourisme, aux restrictions de circulation, aux modifications comportementales et d’affaires des entreprises.

Il nous faudra faire preuve de capacité à nous renouveler, à créer les conditions d’un retour à des moteurs de croissance.

J’en termine, par ces mots de prévention à votre égard et ceux de vos proches. Quoi qu’il en soit préservez-vous, une crise se surmonte.

JE VOUS SOUHAITE LE MEILLEUR EN CETTE NOUVELLE ANNEE.

Le Président de l’UNT

Monsieur Rachid BOUDJEMA