QUAND “UNT” RIME AVEC “SOLIDARITÉ” : Les taxis ont du coeur

On ne compte plus les grandes causes auxquelles l’UNT se rallie. Parmi elles, le don d’organes et l’accès aux lieux publics et aux transports des chiens guides d’aveugles.

D’après l’Agence de la biomédecine, sur 21.464 malades inscrits sur les listes d’attente en 2015, seulement 5 746 ont eu une greffe. L’UNT a décidé de se faire le porte-parole du don d’organes. Le 13 février, elle a signé une convention de partenariat avec l’Affdo, Association française des familles pour le don d’organes, et la Fondation Greffe de Vie (Lire l’article). Les artisans taxis sont invités à adhérer à l’association sur la base d’un euro symbolique et à mettre à disposition de leurs clients des plaquettes d’information.

Hérault, terre pilote, puis la Gironde, Le Havre…

Ce dispositif a été testé – avec succès – dans l’Hérault, où Serge Viguier, président de la fédération départementale des taxis, et Gérard Garcia, président de l’Affdo, se sont associés pour sensibiliser le grand public à l’importance du don d’organes.

En septembre, les taxis de Gironde se sont à leur tour mobilisés (relire notre article ici).

« Nous sommes tous concernés. Les taxis, parce qu’ils sont en contact chaque jour avec des milliers de personnes, peuvent valoriser ce geste solidaire du don », soulignait la présidente du syndicat autonome des artisans taxis de Bordeaux et de Gironde, Nadège Roy-Lagneau.

Un mois après, la présidente y croit toujours.

« Les dépliants permettent d’ouvrir une discussion avec les gens. Le don d’organes est vital. Beaucoup de taxis du syndicat ont leur carte de donneur. Moi la première ! »

Plus récemment, ce sont les taxis du Havre qui sont devenus ambassadeurs du don d’organes (article ici).

« Quasiment tous les chauffeurs se sont mobilisés, assure David Croisé, président des syndicats des artisans taxis du Havre et de Seine-Maritime. Toutes les campagnes que nous lançons sont en général très suivies. »

Les taxis ont du chien

Des campagnes, il y en a justement d’autres. Solidaires souvent, à l’instar du combat que mène l’UNT pour ouvrir les portes des lieux publics et des transports aux chiens guides d’aveugles. Car même en montrant patte blanche, les chiens guides, auxiliaires indispensables des personnes déficientes visuelles, ne sont pas acceptés partout. La loi rend pourtant obligatoire leur accès aux lieux ouverts au public et aux transports.

Consciente des réticences marquées par beaucoup – même dans ses propres rangs –, l’UNT s’est associée à la FFCA (Fédération française des associations de chiens guides d’aveugles). Son objectif : sensibiliser les conducteurs de taxi à l’importance des chiens pour leurs maîtres et aux gestes et postures permettant la prise en charge des personnes malvoyantes.

L’Union a également rejoint l’Observatoire de l’accessibilité des chiens guides, qui veille à une nouvelle avancée des droits et un meilleur respect de la réglementation sur l’accessibilité de chiens guides d’aveugles aux lieux publics (Relire l’article).

Par ailleurs, elle était partenaire de la 5e Semaine des chiens guides d’aveugles, organisée par la FFCA du 18 au 25 septembre .

Le rôle primordial que joue l’UNT s’est d’ailleurs trouvé conforté par la dernière communication de la Fédération, qui intègre le taxi comme acteur à part entière du transport des personnes déficientes visuelles (vidéo à revoir – et à partager – ici) !

Plus d’infos sur le don d’organes en suivant ce lien.

Plus d’infos sur les chiens guides en suivant ce lien

Article précédentLancement de le LE.TAXI à Paris
Article suivantL’UNT S’ENGAGE : Pour l’accessibilité des chiens guides d’aveugles