Les transporteurs dans le viseur de la préfecture

Plus de 3 000 véhicules ont été contrôlés pendant le Festival de Cannes dans le cadre de la lutte contre l’exercice illégal du Transport Public Particulier de Personnes, indiquait la préfecture des Alpes-Maritimes le 30 mai.

Une opération de contrôles renforcés dans le cadre de la lutte contre l’exercice illégal du TPPP s’est déroulée du 9 au 22 mai, durant toute la durée du Festival de Cannes. Ces contrôles, qui se sont déroulés dans les secteurs de l’aéroport de Nice Côte-d’Azur, du centre commercial Cap 3000, du Palais des Festivals de Cannes et sur l’autoroute A8, ont concerné 3 265 véhicules : 2 631 VTC, 441 LOTI et 193 taxis.

514 infractions ont été relevées dont 465 pour des VTC, 33 pour des LOTI et 16 pour les taxis.

En d’autres termes, les VTC représentent 90% des infractions constatées, telles que : signalétique non conforme, non présentation ou défaut de carte professionnelle ou maraude électronique. Certains LOTI ont également été épinglés pour infractions à la signalétique et maraude électronique.

Avec 3% d’infractions constatées, les rares taxis contrevenants ont pu se voir reprocher, pour leur part, une absence de terminal de paiement électronique ou un affichage tarifaire non conforme.

Des contrôles similaires devraient notamment être menés durant l’Euro 2016 au cours du mois de juin.