Taxis sur le parvis de la gare de l'Est à Paris. © pixarno
Rachid Boudjema, président de l’UNT, a interpelé le patron de la SNCF Guillaume Pépy par courrier recommandé le 21 mars 2018. En cause : la publicité que la SNCF fait à bord des trains et sur BFM TV pour inciter ses clients à utiliser les VTC, tout en utilisant le mot “taxi”. Cela valait bien un rappel à l’ordre, et à la loi !

Dans son courrier adressé le 21 mars 2018 au P.-D.G. de la SNCF, le président de l’UNT met les points sur les “i” et dénonce “une pratique commerciale trompeuse” de la part de l’entreprise publique, estimant que “cette publicité est de nature à provoquer une confusion dans l’esprit des consommateurs et surtout de porter atteinte à l’image de la profession d’artisan-taxi“.

Textes de loi à l’appui, Rachid Boudjema rappelle à Guillaume Pépy que notre profession est réglementée, l’appelation “taxi” étant de fait “réservée aux véhicules automobiles bénéficiant d’une autorisation de stationnement et munis des équipements spéciaux du taxi (taximètre, lumineux et plaque scellée).

Et de conclure :

“La SNCF, en tant qu’entreprise publique, doit plébisciter et proposer tous les moyens de transport à ses clients, en évitant toute confusion possible entre taxis et VTC, et s’engager à ne plus privilégier les VTC.”

Dont acte !