Le député Laurent Grandguillaume à la tribune.
Le 3 décembre, la toute nouvelle UNT 31 a tenu sa première assemblée générale. Un événement de qualité, plébiscité par les intervenants et le public.

L’assemblée générale de l’Union Nationale des Taxis 31 (UNT 31) s’est déroulée le 3 décembre à la Chambre de métiers et de l’artisanat de Toulouse (Haute-Garonne). Une première pour ce tout nouveau syndicat, adossé à l’Association de défense des taxis de Toulouse, qui remplace la fédération des taxis indépendants de Haute-Garonne.

Pour l’occasion, l’UNT 31 a frappé fort en accueillant Laurent Grandguillaume, député de la Côte-d’Or et rédacteur de la proposition de loi éponyme sur la régulation, la responsabilisation et la simplification dans le secteur du transport public de personnes.

Étaient aussi présents Alain Griset, Président de l’UNT ; Vincent Aguilera, président de la Chambre de métiers ; Jean-Jacques Bolzan, adjoint au maire de Toulouse ; l’UNT et son pôle juridique ; des responsables de syndicats départementaux des Régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine.

« Nous sommes très honorés par la présence de ces nombreuses personnalités, actrices majeures du développement du taxi en France. Elles nous ont témoigné leur confiance et leur respect, et prouvent une fois de plus que Toulouse est une ville dynamique et novatrice dans ses actions de défense des taxis de métropole, des taxis périurbains et des taxis ruraux », apprécie Stéphane Abeilhou, porte-parole du syndicat.

Objectif : 200 adhérents

Pour cet homme enthousiaste et volubile, il est clair que l’union fait la force.

« La confiance se gagne par la transparence de nos actions ! Au jour le jour, nous tenons informés nos adhérents des actions que nous menons, clairement ancrées dans leur quotidien, et animons les discussions les plus envolées. »

L’appropriation des outils numériques se fait par le rôle pédagogique des responsables du bureau, composé de personnes aussi différentes que complémentaires (et renouvelé tel quel, à l’unanimité, le 9 décembre). Le syndicat se donne les moyens d’arriver à ses fins : évoluer avec son temps, rendre le métier plus beau et plus moderne, le transmettre en confiance aux jeunes générations.

Et cette motivation est appréciée.

« Les retours sur l’assemblée générale ont été très positifs, s’enthousiasme Stéphane Abeilhou. Chaque jour, nous recevons des demandes d’adhésion. Leur nombre est encourageant, et représente pour nous tous un témoignage majeur de récompense du travail effectué, au quotidien, par le conseil syndical. Notre objectif de 200 adhérents sera bientôt une réalité. »

L’AG de l’UNT 31 s’est tenue devant un public nombreux.