vaccin taxi

Les taxis sont bien sur la liste des professions prioritaires pour la vaccination que vient de publier le ministère du travail :
https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/covid-19-ouverture-d-un-acces-facilite-dans-les-centres-de-vaccination-pour

Dès le week-end des 24 et 25 avril 2021, et a minima pour les deux prochaines semaines, les personnes de plus de 55 ans pourront ainsi bénéficier de créneaux dédiés dans les centres de vaccination identifiés par les agences régionales de santé (ARS), sur présentation d’un justificatif :
– pour les salariés une déclaration sur l’honneur ou un bulletin de salaire ;
– pour les travailleurs indépendants (ex : chauffeurs de taxi) une déclaration sur l’honneur ou la carte professionnelle.
La liste des centres proposant les créneaux dédiés sera disponible sur les sites des ARS.


Dans la droite ligne de la stratégie vaccinale conduite par le gouvernement, la ministre du Travail et le secrétaire d’État en charge de la Santé au travail ont reçu les partenaires sociaux le 20 avril 2021, en visioconférence, pour définir les professions du secteur privé pouvant bénéficier de créneaux dédiés de vaccination, en raison d’activités qui les amènent à être davantage en contact avec le virus de la Covid‐19. Il a été décidé de réserver des créneaux dans les centres de vaccination aux salariés de plus de 55 ans exerçant certains métiers de la deuxième ligne. Cette mesure doit être mise en œuvre à compter du 24 avril et a minima pour les deux prochaines semaines. Elle vient compléter les voies d’accès à la vaccination existantes et notamment auprès des médecins de ville, des pharmacies et des services de santé au travail. Une campagne de communication va être lancée et les partenaires sociaux ont été mobilisés pour favoriser l’adhésion des salariés à cette démarche.

Les critères d’identification des métiers concernés

Pour déterminer les métiers concernés par cette mesure, les échanges se sont déroulés à partir des travaux réalisés dans le cadre du chantier sur les travailleurs de la deuxième ligne, qui avaient permis d’identifier 17 familles de métiers sur la base de deux critères :

  • les professions concernées exposent les salariés à des contacts sociaux au travail ;
  • et imposent un travail sur site pendant les pics de l’épidémie.

Néanmoins, ce ne sont pas directement les 4,5 millions de salariés des 17 familles de métiers identifiées comme appartenant à la deuxième ligne, qui auront un accès prioritaire au vaccin. Les métiers de l’agriculture et du bâtiment ont notamment été écartés de la liste des métiers éligibles.

Moins d’une vingtaine de professions ont finalement été retenues (v. l’encadré ci‐dessous), pour limiter le nombre de personnes bénéficiant d’un accès prioritaire au vaccin. Pour définir cette liste, il a été décidé que les métiers retenus devaient répondre à au moins l’un de ces trois critères :

  • les travailleurs exercent en milieu clos ;
  • les travailleurs rencontrent des difficultés opérationnelles à respecter les gestes barrière ;
  • les travailleurs ont été identifiés comme davantage à risque par l’étude ComCor de l’institut Pasteur (c’est notamment le cas des chauffeurs). En outre, la liste a pu être complétée par des métiers proposés par les partenaires sociaux, tels que les pompes funèbres ou les abattoirs.

Les 400 000 salariés éligibles

Depuis le 12 avril, la vaccination est ouverte en France à toutes les personnes âgées de plus de 55 ans qu’elles présentent ou non des risques de comorbidité. Au sein des métiers retenus, c’est donc la population des salariés de plus de 55 ans qui bénéficiera de créneaux dédiés dans les centres de vaccination identifiés comme participant à cette opération (les centres sélectionnés seront listés sur les sites des ARS). Ce critère d’âge limite le nombre de bénéficiaires potentiels à environ 400 000 salariés. L’accès prioritaire à la vaccination leur sera ouvert le 24 avril et au moins pendant les deux prochaines semaines, y compris les week‐ends. Il ne donnera accès qu’à un seul des vaccins autorisés, celui proposé par AstraZeneca.

Les personnes intéressées devront réserver un créneau horaire de vaccination. Sur place, elles devront présenter un justificatif d’éligibilité qui pourra prendre la forme :

  • soit d’une déclaration sur l’honneur de la personne précisant qu’elle exerce un des métiers retenus ;
  • soit un bulletin de salaire (ou leur carte professionnelle s’agissant des travailleurs indépendants).

Un choix facilité pour les salariés

Bien entendu, le choix de se faire vacciner ou non reste libre pour les travailleurs. La vaccination ne peut devenir une condition pour poursuivre leur activité et leur éventuel refus ne peut leur être reproché.

La ministre du Travail et le secrétaire d’État en charge de la Santé au travail demandent aux employeurs des salariés identifiés comme prioritaires de leur permettre de s’absenter s’ils doivent se faire vacciner pendant leur temps de travail.

En outre, des travaux sont en cours avec le ministère des Transports pour examiner des modalités particulières de vaccination pour les personnels navigants techniques et commerciaux du secteur aérien et les marins, notamment ceux qui sont amenés à faire des escales internationales.

LA LISTE DES MÉTIERS PRIORITAIRES RETENUS 

  • Conducteurs de véhicule – Conducteurs de bus, de ferry et de navette fluviale
  • Conducteurs et livreurs sur courte distance
  • Conducteurs routiers
  • Chauffeurs taxi
  • Contrôleurs des transports publics • Agents d’entretien
  • Agents de nettoyage
  • Agents de ramassage de déchets
  • Agents de centre de tri des déchets
  • Agents de gardiennage et de sécurité
  • Commerces d’alimentation
  • Caissières
  • Employés de libre‐service
  • Vendeurs de produits alimentaires dont bouchers, charcutiers, traiteurs, boulangers, pâtissiers (chefs d’entreprise inclus) • Professionnels des pompes funèbres
  • Ouvriers non qualifiés de l’industrie agroalimentaire
  • Salariés des abattoirs
  • Salariés des entreprises de transformation des viandes
Article précédentInfos Réactualisées : Accès aide Covid
Article suivantUNT et MEDICIS : Offre épargne retraite