Comment réussir sa communication digitale lorsque l’on est taxi ? Ce vaste questionnement, plus que jamais à l’ordre du jour, était au cœur de la formation des élus UNT proposée à l’Assemblée Permanente des Chambres des Métiers et de l’Artisanat de Paris le 26 novembre dernier.

Concrète et appuyée de nombreux cas pratiques et de séquences vidéos, cette formation s’est articulée autour de quatre présentations et intervenants d’experts :

  • Conduire un projet de communication avec succès (Boubacar Diedhiou, Visualis Media)
  • Le Registre de disponibilité “Le.Taxi” : l’outil digital « taxi » mis en œuvre par le gouvernement (André Dorso, Directeur de Projet “Registre de disponibilité” – Ministère de l’Intérieur)
  • Connaître et maîtriser les outils et solutions 2.0 (Guillaume Laporte, groupe Solocal – PagesJaunes / Mappy)
  • Mon Taxi : une solution Webservices et Smartphone pour les taxis (Sébastien Jauneau, Mon Taxi)

Le Président Alain Griset, Séverine Bourlier et Christine Vallon co-animaient également cette journée, ainsi que le Président du FDT 34 Serge Viguier, venu présenter et mettre en lumière son expérience personnelle sur le territoire de Montpellier.

Au fil de ses étapes, la formation a permis à l’ensemble des participants de prendre meilleure mesure et conscience de l’image du taxi dans l’opinion publique, d’apprendre à maîtriser son image (devenir sa propre “vitrine”), de mieux comprendre et connaître les attentes de la clientèle et de définir une stratégie de communication adaptée. Appréhender la pluralité des outils 2.0 permet alors non seulement de s’équiper, mais de comprendre, en profondeur, le fonctionnement de la communication numérique, des nouveaux modes de consommation et, ainsi, mieux répondre aux attentes actuelles.

Tout au long de la journée, de nombreuses séquences de réflexion et d’échanges ont ainsi contribué à esquisser une nouvelle vision du métier et de ses acteurs : le taxi de demain au service de son client, connecté, dynamique et ambassadeur de son territoire.

“Force  est de constater que notre profession est aujourd’hui en pleine évolution, et que le conducteur de taxi n’est plus un individu parmi 55 000 autres anonymes. Fini l’isolement au volant, bienvenue aux conducteurs de taxis dans les réseaux sociaux, professionnels ou personnels, l’essentiel étant qu’ils soient connectés ! Face à ces changements, nous avons choisi l’évolution souhaitée par nos usagers en conciliant responsabilité sociale et modernité.” (Alain GRISET, Président)